Bienvenue @ infolibre.sweetux.org : le blog qui à pour objectif de Faire connaître & promouvoir les distributions GNU/Linux & les logiciels libres
4 minute(s) de lecture

Cette bafouille fait suite à ce commentaire concernant l’importance critique du projet Quantum pour Mozilla.

J’ai l’impression que les navigateurs web fonctionnent aujourd’hui tous plus ou moins bien. Parmi eux, à tort ou à raison, Firefox n’incarne plus vraiment ni la légèreté, ni l’innovation auprès du grand public. C’est un énorme problème pour Mozilla, puisque c’est FF qui assure l’essentiel des revenus. C’est logique que Mozilla se préoccupe de ses revenus, puisque la Mozilla Corporation, comme toute entreprise, se préoccupe avant tout de sa propre subsistance. Mozilla n’est donc plus tant dirigé par un enjeu commun – celui qui avait présidé à sa création – que par l’enjeu particulier qu’est le sien. Sa communauté initiale s’est professionnalisée en conséquence, ainsi que son management. Je crois que ce double changement – d’orientation d’une part et d’état d’esprit d’autre part – explique une grande partie le désamour duquel souffre Mozilla, spécifiquement de la part de contributeurs historiques.

Il est bien sûr essentiel d’avoir un navigateur rapide et sûr sur son desktop, et si le travail entreprit par Mozilla paie, ce sera un gain pour chacun. À moins que ça ne remette simplement Firefox au niveau d’une concurrence qui ne chôme pas. Il me semble cependant encore plus essentiel de regarder quels sont les enjeux d’aujourd’hui. Je ne crois pas qu’ils soient dans des programmes plus rapides sur le desktop. Je le vois plutôt autour des outils distants (cloud) et des pratiques (mobilité, manque d’éducation, concentration des pouvoirs, surveillance). Quelques projets de Mozilla s’attaquent à ces sujets, mais rien de tranchant, rien de déterminé, rien de déterminant : tous sont visiblement considérés non-prioritaires par rapport à celui qui rapport de l’argent, Firefox.

Il me semble qu’un projet qui pourrait faire vraiment du sens, pour nous tous en tant que communauté, ce serait de focaliser les efforts sur l’enjeu des pratiques, en reprenant des technologies qui existent déjà pour les assembler à neuf. Je vois deux aspects :

1/ d’une part, un navigateur : un moteur de rendu efficace, un moteur JS tout aussi efficace, une interface simple, claire, légère qui propose d’origine des réglages décents (vie privée, etc.). Quelque chose un peu comme Qupzilla ou Irridium, ou Brave finalement.

2/ d’autre part, la mise à disposition d’un ensemble de services, à l’image du travail de Framasoft, avec un effort spécifique sur leur intégration et leur interopérabilité, pour arriver à un ensemble cohérent tant sur le plan de l’usage que du développement. Quelques exemples niveau usages: l’agenda d’ownCloud/NextCloud pourrait bénéficier d’une intégration avec Framadate, les mails pourraient être gérés par un joli webmail récent (huhu), le partage de fichier pourrait se faire selon les cas par Framadrop ou par Framadrive, voire par IFPS par exemple, un réseau social décentralisé comme Diaspora prendrait tout son sens, et pourrait bénéficier du travail fait autour de Mattermost pour les discussions en temps réel, ou de WordPress pour réinvestir le champ des blogs, etc. Sur le plan du développement, l’idéal serait que ces services puissent être facilement installés et déployés pour favoriser leur hébergement individuel ou collectif, comme c’est le crois l’objectif avec CHATONS, pourquoi pas avec une installation dans le genre de Sandstorm.io.

La combinaison des deux permettrait d’intégrer, au sein d’un navigateur efficace sur le desktop comme sur mobile, des services qui pourraient être hébergés par Mozilla, Framasoft, ou finalement n’importe quel autres prestataires. Là, il y aurait une vraie alternative au niveau des pratiques, avec ce qui se fait aujourd’hui.

J’ai l’impression qu’il y a un énorme potentiel… et un travail encore plus énorme à fournir. J’entends déjà la petite voix: yakafokon -> colles-y toi. Sauf que s’y coller seul, c’est juste impossible. Pour autant, à plusieurs (beaucoup?) je ne suis pas sûr que ce travail soit vraiment hors de portée : Framasoft montre qu’un « simple » effort d’uniformisation des looks là où c’est possible apporte déjà énormément, et le reste s’inscrirait de toute façon dans une logique itérative.

Laissez-moi rêver – et vous donner l’occasion de compléter votre grille de bingo ^ !

Posté par . Licence CC by-sa

 


SOURCE @ https://linuxfr.org/users/aurelieng/journaux/mozilla-l-enjeu-de-2017-est-il-au-niveau-du-navigateur-web

more