Bienvenue @ infolibre.sweetux.org : le blog qui à pour objectif de Faire connaître & promouvoir les distributions GNU/Linux & les logiciels libres
5 minute(s) de lecture

Voilà enfin la réponse à la question ultime dans le monde du logiciel libre : Quelle est la meilleure distribution ? Du blogueur spécialisé (et influent) jusqu’au webzine en passant par la presse grand public, tout le monde y va de son conseil, de sa « shortlist »… Mais tout le monde a tort, car voilà la distribution parfaite.

Oh, je me suis creusé la cervelle, j’ai parcouru tout distrowatch, les moindres recoins de ftp jusqu’à trouver le Graal. Mais il me fallait un cahier des charges. Alors j’ai cherché la distribution pour débutant, mais aussi celle pour l’utilisateur chevroné qui a tout connu, tout essayé, jusqu’à se perdre. J’ai cherché la distribution qui convienne au 486DX mais aussi au Core i9 DualOctocore (comment ça, ça n’existe pas ??? mais si c’est le prochain de dans bientôt…). J’ai cherché la distribution qui possède l’interface la plus à la mode mais aussi qui convienne aux conservateurs, aux accrocs de la ligne de commande. Je voulais du tactile tout autant que du raccourci clavier et du tout souris (oui, sur un pingouin, on clique moins bien). Et puis surtout je voulais une communauté accueillante, serviable, francophone mais aussi anglophone. Je voulais pouvoir changer de matériel à la volée, brancher mon vieux Nokia N900, mon PDA Windows Pocket et mon Iphone 8SE (oui, Tim m’a confié le proto….). Et après des nuits blanches, j’ai trouvé la réponse, The Answer….

Le « barbu » ultime, qui a tout essayé !

TOUTES ! Oui, toutes car interrogez 100 utilisateurs du monde GNU/Linux et vous aurez 100 réponses différentes, à commencer par celle qu’ils utilisent. Cette question ne sert à rien, ou au moins autant que d’interroger un/une utilisateur/trice de Mac OSX ou de Windows sur la version qu’il/elle préfère : La sienne, évidemment. Ah si, ça sert à quelque chose : Gonfler ses statistiques de fréquentation puisqu’immanquablement, cela va tourner au pugilat entre trolls, influenceurs, gourous, talibans….typiquement l’article clickbait genre « les 5 meilleurs…. »  Alors quand j’écris un article sur un choix, il est contextualisé, limité à un type bien précis d’utilisation. Mais poser une question aussi vague que ça, c’est avoir une réponse encore plus vague…. ou n’avoir rien compris du tout à ce qu’est GNU/Linux.

Par définition, c’est une base d’environnement qu’on va pouvoir adapter totalement à son utilisation. C’est aussi pour cela que je finis toujours par dire qu’après s’être fait la main sur quelques distributions, il faut revenir à la source, aux distributions « mères » comme Slackware, Centos, Fedora, Debian, SuSE, ArchLinux  voir Ubuntu/Mint, etc…et ensuite la mettre à sa sauce. Mais évidemment, cela ne va pas plaire à ceux qui veulent du clé en main et dans ce sens, un utilisateur Mac ou Windows pas très curieux n’a vraiment aucun intérêt à sauter le pas.  C’est bien simple : Si vous lui conseillez un truc, vous l’aurez sur le dos le reste de votre vie, qui peut se finir en tôle après l’avoir étouffé à l’aide d’une peluche Tux géante.Ce qui ne veut aucunement dire qu’il ne faut jamais parler de cette alternative. Donc oui, il y a des trucs pour débutants qui sont très bien, c’est sûr. Mais si cette personne ne veut pas chercher un peu par elle même, autant qu’elle reste dans le troupeau à regarder les chtis vs les marseillais…. pardon, je m’égare.

« une nuit à configurer ma Archlinux, mais ça marche! »

Alors bien sur, on a tous tendance à aller à la sécurité : Essayer la plus connue, ou celle qu’utilise un pote, une amie, …. Et bien allez, faut se lancer, si on est curieux, si on veut comprendre, maîtriser et puis casser, planter, tour recommencer jusqu’à avoir la tête de Fester Addams. Oui, toi aussi tu peux avoir cette bonne tête de séducteur, de geek averti et faire mentir la réputation de « barbu » qui date encore des Hackers du MIT. Tu pourras même créer un jour la distribution à ton nom, si ça te chante, dans l’espoir de devenir aussi célèbre que Norman… enfin à l’échelle du monde du libre. En attendant, le boulot, il est bien que la distribution de nos rêves fonctionne sur la machine de nos rêves. Et d’ailleurs, c’est quoi la machine dont tout le monde rêve ?

Oh, je les aligne, les questions stupides, vous voyez. C’est la même…. donc même réponse stupide : La mienne, la tienne, celle que tu as choisi, qu’on t’a offert. On n’en finira pas plus que pour le choix du smartphone parfait, de la voiture idéale ou de la cafetière ultime. Nous avons nos goûts, nos impératifs, nos contraintes, notre activité donc on peut tourner dans tous les sens, il faut montrer ce que ça sait faire d’abord et ne pas imposer un choix. Alors, lecteur plein d’espoir, te voilà bien avancé, maintenant. Tu peux retourner à tes lectures habituelles, à parcourir les astuces du journal du hacker, les articles des plus éminents spécialistes qui craqueront sur la nouveauté du moment (rendez vous demain, à ce sujet).

J’espère en tout cas avoir embrouillé tes certitudes, qui ne durent qu’un jour. Alors tu peux garder ce que tu utilises, faire du multiboot, tout changer toutes les semaines (on s’occupe comme on peut dans sa habitat troglodyte).ou garder tout éternellement à ta guise. Mais surtout partager ton choix en l’expliquant…Et toute la démarche qui a conduit à ce choix.

Une maison de Linuxien…avant que Mark Shuttleworth n’envoie l’armée (photo Fabienkahn sur Wikimedia)

 


SOURCE @ https://cheziceman.wordpress.com/2017/04/28/gnulinux-la-meilleure-distribution/

more